La dimension mentale lors de la grossesse et de l'accouchement

Les peurs jouent un rôle pendant la grossesse mais également pendant l’accouchement ; elles peuvent bloquer la mise en route de l’accouchement, la qualités des contractions et influencer le rapport à la douleur.

La mise en place physiologique de l’accouchement provient du cerveau de la mère, lorsqu’elle est prête et ainsi se met en place .


Préparer un accouchement, c’est un peu comme préparer une compétition sportive: il faut avoir confiance en soi, en son corps et s’entourer de personnes dans le même état d’esprit.

Le corps s’y prépare pendant neuf mois, il faut également préparer son mental.


En se renseignant, en envisageant les choses de façons positives et rassurantes plutôt qu’en se projetant dans ses peurs, on installe progressivement de la sécurité et de la sérénité.



Pour rappel, la sécrétion d’ocytocine nécessaire au déclenchement et au bon déroulement de l’accouchement intervient lorsque le bébé a atteint la maturation des organes mais également lorsque la femme est prête psychologiquement à accoucher.

Pour cela il peut être intéressant d’utiliser : Les pensées positives (mantras), les techniques de visualisation, la méditation, l'hypnose


La qualité des contractions sera également influencée par la qualité de détente entre les contractions :

Une femme détendue laisse la contraction travailler sans lutter et permet au col de mieux de relâcher entre les contractions.

Le col donc est prêt pour la chaque nouvelle contraction, il est donc primordial d’apprendre à se détendre et se relâcher pour activer le travail.


Donner du sens à chaque contraction: sentir sa puissance, avoir confiance en soi en ses capacités, imaginer son col s'ouvrir, calmer ses pensées, se projeter dans la rencontre avec bébé.

Chaque contractions rapproche de son bébé

En s’informant sur ses capacités physiques, physiologiques et mentale ; on constate que le processus de l’accouchement est une mécanique bien huilée ; que de nombreux facteurs interviennent pour le déroulement de la naissance et que la femme a les ressources et le pouvoir d’influencer les choses par ses connaissances et sa préparation.


La mise en place du ballet hormonal associé au mouvement et à la dimension mentale est nommé : « le cercle vertueux de la naissance »

La sophrologie pour vous accompagner*, pour se libérer de ses peurs, développer l'écoute de son corps, respirer, optimiser sa détente, se projeter positivement, et installer de la sécurité et de la sérénité.

*En complément de la prise en charge médicale.


N'hésitez pas à poser vos questions et exprimer vos angoisses à votre sage-femme ou votre médecin.